Peintres Ternaysards

ACTUALITES

41ème Salon d’Automne - Novembre 2018

Le 41ème Salon d’Automne aura lieu du 11 au 25 novembre 2018. Plus de (...)

Lire la suite...

Vous etes ici: Accueil  >> Expositions  >> Nos Salons  >> 39ème Salon d’Automne - novembre 2016

39ème Salon d’Automne - novembre 2016

39ème Salon d’Automne des Peintres Ternaysards

Le 39ème Salon d’Automne des Peintres Ternaysards s’est déroulé du 6 au 20 novembre 2016 au Château de La Porte à Ternay.

Près de 80 exposants y ont participé, et en particulier 2 invités d’honneur :

-  Elisabeth Germser, Sculptrice à Lyon
-  Pierre Caro, Peintre pastelliste à Villeurbanne

Les prix :

A l’issue du vernissage, les prix suivants ont été attribués par un jury indépendant (Pierre Caro, invité d’honneur - Gabrielle Dupuy, galeriste - Gilberte Frouin, présidente d’association - Elisabeth Germser, invitée d’honneur - John Gillham, professeur d’arts plastiques) :

-  Prix du Salon : Gérard Villemaux de Ste Colombe (69)

-  1er Prix de sculpture : Georges Bellut de Ste Croix en Jarez (42)
-  2ème Prix de sculpture : Christian Revel de Vaugneray (69)

-  1er Prix de peinture : Petra Schwarzerova de Solaize (69)
-  2ème Prix de peinture : Michèle Grès de Plan de Cuques (13)
-  3ème Prix de peinture : Dominique Vin-Vauthier d’ Estrablin (38)

A l’issue du Salon, les prix suivants ont été attribués par le public :
-  Prix du public sculpture : Anne Barge de Villeurbanne (69)
-  Prix du public peinture : Michel Borro de Meyzieu (69)
-  Prix du jeune public : Isabelle Groussol de Nivolas-Vermelle (38)

Par ailleurs, le Conseil d’Administration des Peintres Ternaysards a décerné un "Coup de coeur" particulier à Christian Revel.


Voir la galerie:

Elisabeth GERMSER

Parisienne d’origine, Elisabeth Germser s’est établie à Lyon, où elle a d’abord mené une carrière de chirurgien-dentiste.Le côté manuel et précis de son métier a probablement influencé son expression artistique, toute en finesseet souci du détail. Depuis une vingtaine d’années, elle s’exprime au travers du modelage de l’argile. Ses petits personnages, sortis directement de son imagination, sans photo ni dessin préparatoire, nous présentent des scènes de vie touchantes.

Ses sujets, sorte de mémoire collective, nous plongent dans nos souvenirs, nous racontent des histoires que nous avons plus ou moins vécues, souvent avec une touche de poésie et de nostalgie.

Au travers de cette exposition,ce sont les scènes d’enfance, jeux et caractères, qui seront mises en avant, ainsi que ses mondes miniature : villes labyrinthiques et constructions imaginaires, parfois habitées de petits êtres...Le grain de ses terres accroche la lumière, et donne vie et mouvement à ses personnages.

Elisabeth travaille essentiellement l’argile, mais parfois elle en tire des bronzes de belle facture.

Elle expose principalement dans notre région, et a été fréquemment primée pour ses oeuvres.


Voir la galerie:

Pierre CARO

D’ascendance andalouse, Pierre Caro est né à Villeurbanne en 1952. Il étudie aux Beaux-Arts de Lyon de 1970 à 1975, et fréquente l’atelier de Fusaro.

Ancré à Lyon, la géographie et le climat ont influencé la présence du blanc dans ses oeuvres, mais ses couleurs sont dictées par ses origines andalouses. Grand voyageur (Etats-Unis, Inde, Chine, Népal, Tibet, Brésil, Amazonie ... et bien sûr Espagne ...) il puise dans les paysages et l’effervescence de ses rencontres une multitude d’images animées toutes en transparences : tulles, voiles, eau, fumées ... participent à la sensualité de sa peinture ; il est guidé dans son exécution par sa passion des couleurs et du mouvement.

Ses oeuvres peuplées d’une multitude de personnages, des scènes plus ou moins oniriques, plus ou moins féeriques, mais aussi résolument modernes, évoquent la fluidité du temps, et Pierre Caro les fige dans l’instant. Le dessin est la base de son travail, il saisit les atitudes et le mouvement, le détail qui raconte l’histoire de chaque personnage, individu perdu dans la foule.

Son medium de prédilection, c’est le pastel, qu’il aime pour la concentration des pigments, ses couleurs saturées et mates, sa profondeur et sa douceur, mais il n’hésite pas à le combiner parfois à la peinture à l’huile. Toujours dans le doute, dans la recherche et l’expérimentation, son travail n’est jamais figé mais continue à évoluer, à vivre ...

Artiste de renommée internationale, Pierre Caro n’a pas exposé à Lyon depuis longtemps ... c’est donc un bel honneur de sa part, de nous consacrer ces deux semaines en prélude de l’exposition lyonnaise qu’il prépare pour l’année prochaine.


Voir la galerie: